Interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts

ensemble pour une meilleure qualité de l'air

En France, on estime qu’un million de tonnes de déchets verts sont brûlés à l’air libre chaque année (Source ADEME). Largement pratiquée, cette activité est pourtant interdite par le règlement sanitaire départemental (article 84).

En effet, au-delà des troubles du voisinage générés par les odeurs et les fumées, et des risques d’incendie, le brûlage à l’air libre des déchets verts a un impact certain sur la santé et contribue de façon significative à la dégradation de la qualité de l’air, pouvant même être à l’origine de pics de pollution.

Des solutions alternatives adaptées existent, plus respectueuses de l’environnement et privilégiant la valorisation des déchets verts plutôt que leur brûlage.

plaquette_vf_impression

plaquette_vf_consultation

À la une

[PRIX HEMINGWAY 2022 🏆 – APPEL À TEXTES]

Les Avocats du Diable organisent la dix-huitième édition ...

[Recensement annuel de la population 2022]

C’est parti ! À partir d’aujourd’hui ju ...

[OFFRE D’EMPLOI – DIRECTEUR/DIRECTRICE OFFICE DE TOURISME CŒUR DE PETITE CAMARGUE]

L’Office de tourisme Cœur de Petite Camargue recherche ...

[Appel à projets Jeunes 2022]

📣 Projet Jeunes 2022 : vous avez entre 11 et 26 ans ? V ...

Informations et alertes locales

Téléchargez l’application et suivez l’actualité en temps réel

Android

iPhone & iPad